Hémorroïdes : soins naturels et remèdes de grand-mère

Des soins naturels et des remèdes de grand-mère peuvent vous aider à soulager les hémorroïdes, en complément des traitements pharmaceutiques.

Les hémorroïdes, c’est un problème très courant, mais nombreux sont ceux qui n’osent pas en parler à leur médecin.

On trouve en pharmacie des produits d’application locale contre les irritations, démangeaisons et saignements douloureux provoqués par les hémorroïdes.

Mais attention, demandez conseil à votre pharmacien car certains de ces médicaments délivrés sans ordonnance contiennent une substance anesthésiante qui apporte certes un soulagement immédiat, mais devient irritante en cas d’utilisation prolongée.

Définition

Les hémorroïdes sont des veines dilatées dans l’anus ou autour de l’anus qui provoquent une irritation, des démangeaisons, voire des saignements.

Les hémorroïdes internes, les plus courantes, apparaissent à l’intérieur de l’anus. Elles saignent parfois, mais sont habituellement indolores. Ce sont les hémorroïdes externes qui sont douloureuses.

Causes

La position assise prolongée, la grossesse, le surpoids et l’âge sont autant de facteurs favorisant l’apparition des hémorroïdes. La constipation, qui implique des efforts lors de la défécation, favorise et aggrave le problème.

Hémorroïdes, se soulager avec des soins naturels

Prenez un bain chaud en position assise, les genoux relevés de façon à exposer au maximum la zone anale à la chaleur. Vous constaterez une nette diminution de la douleur. De plus, même si vous ne le sentez pas, l’eau chaude fait dégonfler les veines en stimulant la circulation du sang vers l’anus.

Ajoutez une poignée de sels d’Epsom (ou sulfate de magnésium) à l’eau de votre bain pour favoriser la résorption des hémorroïdes. Mélangez longuement pour bien dissoudre les sels.

Pour éviter de remplir une baignoire entière à chaque fois, utilisez un bidet ou achetez un ” bain de siège ” spécialement conçu pour tremper les fesses en position assise (en vente dans les magasins de fournitures médicales).

Comme il est beaucoup plus rapide et pratique de remplir une bassine ou un bidet qu’une baignoire entière, vous prendrez certainement plus de bains de siège si vous optez pour l’une de ces solutions.

Hémorroïdes, se soulager avec de la glace

Remplissez un sachet en plastique robuste de glaçons, enveloppez-le dans un tissu fin et asseyez-vous dessus. Un sac de petits pois congelés (également enveloppé dans un tissus) convient aussi, d’autant qu’il épousera mieux les contours de votre anatomie que des glaçons. En résorbant les vaisseaux dilatés, le froid apporte une amélioration sensible.

Restez assis sur ce siège de glace pendant une quinzaine de minutes, et répétez l’opération aussi souvent que vous le pouvez, avec des temps de pause d’au moins 10 à 15 minutes entre deux séances. L’alternance du chaud et du froid est aussi efficace contre la douleur — prenez un bain de siège entre chaque application de glace.

Note : dans certains cas, la cryothérapie peut aussi faire de petits miracle en ce qui concerne les hémorroïdes.

Ne grattez pas les hémorroïdes, badigeonnez

Plusieurs fois par jour, appliquez une pommade à l’hamamélis sur les hémorroïdes. Riche en tanin, l’hamamélis favorise la contraction des vaisseaux sanguins. Une application se vaseline peut aussi apaiser la zone douloureuse. D’ailleurs, la vaseline entre dans la composition de nombreux médicaments contre les hémorroïdes vendus sans ordonnance.

La vitamine E liquide et l’huile de germes de blé sont réputées pour leur efficacité contre les hémorroïdes. Appliquez-en plusieurs fois par jour à l’aide d’un coton imbibé. En vente dans certains magasins de produits diététiques, les baumes à la consoude ou au calendula (souci) soulagent la douleur et favorisent la guérison.

Pour les hémorroïdes, allongez-vous

Une ou deux fois par jour, allongez-vous sur un canapé confortable en surélevant les jambes, et accordez-vous une petite pause pour vous décontracter. Cette position détendue permet de soulager le poids qui pèse sur la région anale, tout en stimulant la circulation sanguine dans cette zone.

L’idéal est de maintenir la posture 30 minutes. Si vous êtes amené à rester assis ou debout pendant longtemps, veillez à changer régulièrement de position.

Des fibres contre les hémorroïdes

La constipation est à la fois une cause d’hémorroïdes et un facteur aggravant.
Il est donc important d’adopter une alimentation adaptée. Augmentez vos apports en fibres en privilégiant les céréales à grains entiers (avoine, son blé), les fruits et légumes, l’avoine, les fruits secs, les légumineuses (fèves, lentilles, haricots blancs, pois cassés).

En plus de son effet sur la constipation, un régime riche en fibres pourrait selon certaines études réduire sensiblement les symptômes des hémorroïdes (douleurs et saignements).

Pour prévenir la constipation et accompagner les apports supplémentaires de fibres, vous devez boire au moins huit grands verres d’eau par jour. Vos urines doivent être pâles, et non jaune foncé. Choisissez si possible une eau minérale renfermant du magnésium.

L’exercice physique

Si vous passez vos journées assis à votre poste de travail, vous avez besoin de mouvement. Accordez-vous environ 5 minutes de marche toutes les heures. La position debout soulage la pression rectale, responsable des hémorroïdes. Évitez de soulever de lourdes charges, car cela augmente la pression imposée à la région anale.

Si vous faites de la gymnastique, évitez les exercices qui vous obligent à vous accroupir et à vous redresser successivement, car cela impose une forte pression au rectum. Jusqu’à la disparition des hémorroïdes, renoncez également aux exercices en position assise prolongée, comme le vélo.

La politique du trône

L’arme absolue contre les hémorroïdes reste de limiter les contraintes au niveau anal. Allez aux toilettes dés que vous en ressentez le besoin. En vous retenant, vous risquez d’être constipé. Plus vous attendrez, plus vous devrez forcer quand vous irez à la selle, ce qui favorise l’apparition des hémorroïdes.

Après une selle, essuyez-vous avec du papier blanc, lisse et non parfumé, que vous aurez au préalable humidifié sous un filet d’eau. Les papiers de toilette parfumés ou colorés contiennent des produits chimiques potentiellement irritants. Essuyez-vous correctement mais en douceur car un essuyage trop brutal peut aggraver les hémorroïdes.

Après vous être essuyé, passez un mouchoir en papier enduit d’une crème hydratante non parfumé sur la région anale.

Note : quand vous allez au trône, adoptez la position du WC Squat

Dois-je appeler un médecin ?

Les hémorroïdes ne requièrent pas de soins médicaux d’urgence. Si vous remarquez des traces de sang rouge vif dans vos selles, sur le papier toilette ou vos sous-vêtements, essayez dans un premier temps les soins proposés ici.

Consultez un médecin si les saignements sont importants, si vous souffrez d’une incontinence anale persistante, si la douleur s’intensifie brusquement ou si les hémorroïdes récidivent souvent. Prenez un rendez-vous rapide si vous remarquez des selles noires ou présentant des traces de sang foncé, car il s’agit alors plus probablement de saignements intestinaux.

Certaines maladies intestinales se manifestent par des symptômes semblables à ceux des hémorroïdes. Des examens sont alors nécessaires afin d’établir un diagnostic précis.